sudo apt-get install sipcalc

2 exemples produisant le même résultat:

13012006-sipcalc

Wietse Venema - Auteur de Postfix
Date: Fri, 30 Dec 2005 16:50:29 -0500 (EST)
List-Help: http://www.postfix.org/lists.html

Do most of you use “strict_rfc821_envelopes = yes” ?

I do, and it gives trouble only with incompetent software.

People who find RFC821 too hard should not be in the business
of writing software.

Wietse

  • Il faut bien sûr fortune:
sudo apt-get install fortune fortunes-fr

Les catégories par défaut sont les suivantes:

[yannick@yop /usr/share/games/fortunes-fr] ls  
bd.dat gfa.dat informatique.dat multidesk.dat proverbes.dat  
cinema.dat glp.dat linuxfr-undernet.dat mysoginie.dat religion.dat  
droit.dat gpj.dat litterature_etrangere.dat oulipo.dat sciences.dat  
fr.rec.photo.dat haiku.dat litterature_francaise.dat personnalites.dat tolkien_fr.dat  
gcu.dat humoristes.dat mauriceetpatapon.dat philosophie.dat tribune-linuxfr.dat  
GDP.dat humour.dat multidesk2.dat politique.dat

fortune tribune-linuxfr  
14:11 Ca vaut quoi Netscape 6 comme browser ???  
14:18 14:11 Léger comme staroffice, stable comme Windows...  
A toi de voir...  
wget --referer=http://www.bashfr.org/ http://www.bashfr.org/bashfr_fortunes
  • Épurer si besoin le fichier des lignes supplémentaires:
grep -v "http://bashfr.org/" bashfr_fortunes > bashfr_fortunes2
  • Faire le fichier .dat
strfile -r bashfr_fortunes2  
"bashfr_fortunes2.dat" created  
There were 1775 strings  
Longest string: 6003 bytes  
Shortest string: 24 bytes  
  • Copie des fichiers dans les répertoires par défaut:
sudo cp /chemin/bashfr_fortunes2.dat /usr/share/games/fortunes-fr/bashfr_fortunes.dat  
sudo cp /chemin/bashfr_fortunes2 /usr/share/games/fortunes/fr/bashfr_fortunes  
sudo ln -s /usr/share/games/fortunes-fr/bashfr_fortunes.dat /usr/share/games/fortunes/fr/bashfr_fortunes.dat  
  • c’est partit..
fortune bashfr_fortunes  
[Xander135] un combat à 2 c'est un duel, mais à 3, c'est une truelle ?
  • La suite..

On peut appeler fortune dans le .bashrc , le mettre dans motd , dans le fichier signature etc..etc..

Introduction

Un fichier Unix est en réalité composé de 3 éléments:

  • NomFichier (pointe vers l’inode)
  • Inode , contient des infos comme les droits, le propriétaire..(pointe vers les données)
  • Données

Rien n’empêche donc de créer un autre “élément” NomFichier2 qui pointe lui aussi vers l’inode déja pointé par NomFichier.. C’est le lien “normal”.

Si NomFichier3 pointe, non pas vers l’inode, mais vers NomFichier… c’est un lien symbolique..

Exemples

$ echo totoot > toto  
$ cat toto  
totoot 

L’option -i permet de voir l’inode:

$ ls -i
923134 toto  

On créé un lien (non symbolique)
Autrement dit, on donne un second nom au même inode (donc aux mêmes données)
(La commande semble faire pointer vers le nom… alors qu’elle fait pointer vers l’inode pointé par le nom..bref..)

$ ln toto hardlink   
$ ls -i  
923134 hardlink
923134 toto  

Le nouveau nom de fichier affiche bien les mêmes données :

$ cat hardlink   
totoot

On créé un lien symbolique qui pointe non plus sur l’inode de toto, mais sur le nom toto.
On peut voir que l’inode est différent:

$ ln -s toto symbolink  
$ ls -i  
923134 hardlink
923140 symbolink
923134 toto  

L’option -l permet de voir que c’est un lien symbolique (le l juste après l’inode et la flèche à la fin de la ligne)

$ ls -il  
total 8  
923134 -rw-r--r-- 2 yannick yannick 7 2005-12-07 17:31 hardlink  
923140 lrwxrwxrwx 1 yannick yannick 4 2005-12-07 17:35 symbolink -> toto  
923134 -rw-r--r-- 2 yannick yannick 7 2005-12-07 17:31 toto

Concrètement, on obtient bien le contenu de toto en appelant symbolink

$ cat symbolink  
totoot  

Par contre cette fois, si en enlève toto, symbolink ne fonctionne plus… alors que hardlink oui

$ mv toto toto2  
$ cat symbolink  
cat: symbolink: Aucun fichier ou répertoire de ce type  
$ cat hardlink  
totoot

On remet toto et symbolink refonctionne

$ mv toto2 toto  
$ cat symbolink   
totoot

La 3ème colonne indique combien de liens (hard) pointent vers un inode (ci dessous 2 pour 923134)

$ ls -li  
total 8  
923134 -rw-r--r-- 2 yannick yannick 7 2005-12-07 17:31 hardlink  
923140 lrwxrwxrwx 1 yannick yannick 4 2005-12-07 17:35 symbolink -> toto  
923134 -rw-r--r-- 2 yannick yannick 7 2005-12-07 17:31 toto  

Si on en créé un autre… cela passe donc à 3:

$ ln toto hardkinleretour  
$ ls -li  
total 12  
923134 -rw-r--r-- 3 yannick yannick 7 2005-12-07 17:31 hardkinleretour  
923134 -rw-r--r-- 3 yannick yannick 7 2005-12-07 17:31 hardlink  
923140 lrwxrwxrwx 1 yannick yannick 4 2005-12-07 17:35 symbolink -> toto  
923134 -rw-r--r-- 3 yannick yannick 7 2005-12-07 17:31 toto  

Les données ne sont donc supprimées que si l’on supprime le dernier nom poitant vers l’inode.
A noter également que si 2 noms poitent vers le même inode, le sytème affiche la même taille pour chacun des 2… Cela ne signifie pas que les données sont en double!

Vous connaissiez Netcat, le “couteau suisse TCP/IP”, voici Swaks , le “couteau suisse” SMTP

sudo apt-get install swaks

La description est exacte, je ne peux pas dire mieux…on peux quasiment tout faire…
Il n’y a qu’a lire le man pour avoir des idées d’utilisation..

Un exemple d’utilisation permettant de réinjecter des mails (comme dans mon ancien billet ) mais sans avoir à passer par un serveur local:

for i in *.eml; do cat "$i" | swaks -g -n -t recipient@yop.tld -f sender@yop.tld -s 1.2.3.4 ; done

Si on ne précise pas de serveur, il résoud même le MX..

Bref, indispensable pour celui qui bidouille un peu en SMTP…